Éditer avec JOSM

Dans le Chapitre 3, vous avez installé JOSM et commencé à tracer vos premiers points, lignes et polygones. Vous avez ajouté des attributs pour ces objets afin de leur attribuer des informations. À la fin, vous avez été en mesure de dessiner votre propre carte dans JOSM.

Tracer des cartes dans le chapitre 3 a été un exercice pour apprendre JOSM et apprendre à tracer sur la carte pour y ajouter des endroits. Mais nos cartes n’étaient pas exactes, car nous n’avions pas encore ajouté de localisation. Dans les deux derniers chapitres, nous avons examiné deux outils, les GPS et les Walking Papers, qui nous permettent de recueillir la localisation actuelle des lieux (en général, les récepteurs GPS permettent de déterminer votre position avec une précision de + / - 10 mètres, de sorte qu’ils peuvent ne pas être tout à fait exacts, en particulier si vous ne prenez qu’un seul point). Ces lieux sont représentés par des coordonnées.

Dessiner une vraie carte, soit une carte où tous les points, les lignes et polygones sont à leur localisation propre, ce n’est pas différent des cartes tracées au cours des chapitres précédents — mais maintenant, nous allons utiliser nos points et pistes GPS, et nos Walking Papers, pour tracer des cartes similaires à leur bon endroit sur la planète.

Dans ce chapitre, nous allons apprendre à modifier la carte sur OpenStreetMap et à les améliorer. Nous allons apprendre le cycle de base de la cartographie sur OSM:

Couches JOSM

  • Ouvrez votre fichier GPS et téléchargez les données à partir d’OpenStreetMap, si ce n’est déjà fait. Vous remarquerez peut-être que lorsque vous ouvrez un fichier, ou ajoutez un Walking Paper, ou le téléchargez à partir d’OpenStreetMap, un autre élément est ajouté dans le panneau Calques sur le côté droit de JOSM. Vos panneaux de couches peuvent ressembler à ceci:

  • Chaque élément de cette liste représente une source de données différente que vous avez ouverte dans la fenêtre de votre carte. Dans l’exemple ci-dessus, «couche de données 2» correspond aux données OpenStreetMap que nous voulons modifier. «Marqueurs» correspond aux waypoints du GPS, et «30 Juni 201-gpx» correspond au fichier GPS. Enfin, «Walking Papers» est la couche créée quand vous avez ajouté le Walking Paper dans JOSM. Vous pouvez ajouter la couche d’imagerie Bing (i.e. imagerie par satellite), en cliquant sur «Imagerie» dans le menu en haut de JOSM et en sélectionnant «Bing Sat».

  • Pour masquer une de ces couches, sélectionnez-la avec votre souris et cliquez sur le bouton «Afficher / Masquer» qui ressemble à ceci:

  • Vous devriez voir la couche sélectionnée disparaître de la fenêtre «Carte». Cliquez sur «Afficher / Masquer» de nouveau, et elle réapparaîtra.

  • Vous pouvez fermer une couche en la sélectionnant et en cliquant sur le bouton «Suppression» :

  • Enfin, il est important de savoir que vous ne pouvez modifier que la couche considérée comme active par JOSM. Si vous ne parvenez pas à éditer la carte, c’est probablement parce que vous n’avez pas la bonne couche définie comme active. La plupart des couches, telles que les points GPS, Walking Papiers et l’imagerie satellite, ne peuvent pas être modifiées. Les couches que vous pouvez modifier (les données de OpenStreetMap) sont généralement appelées «Data Layer 1».

  • Si vous voulez qu’une couche devienne active, sélectionnez-la dans le panneau «Calques», puis cliquez sur le bouton «Activer»:

Éditer

L’étape suivante consiste à éditer la carte et y ajouter de nouveaux éléments. Ce n’est pas toujours facile au début, mais avec la pratique verrez que ce sera de mieux en mieux.

  • Si vous voulez déplacer un point, une ligne ou une forme, utilisez sélectionner l’outil. Cliquez sur un objet et faites-le glisser où il devrait être. Ceci peut être utilisé pour corriger la position des éléments qui ont été mis au mauvais endroit.

  • Utiliser les outils de Dessin pour dessiner des nouveaux points, des lignes et des formes. Décrivez ces objets en les sélectionnant dans le menu «Attributs», comme vous l’avez fait dans le Chapitre 3.

  • Rappelez-vous que vos points GPS et les infos de vos Walking Papers ne sont pas automatiquement transférés dans OpenStreetMap. Vous devez les ajouter à la carte OSM numériquement, en utilisant l’outil de dessin. Mais vos points, pistes et objets tracés dans le Walking Paper peuvent être vus en arrière-plan comme un guide de traçage.

  • Supposons que vous avez enregistré un waypoint sur votre GPS nommé 030 et vous avez écrit dans vos notes que 030 est une école. Pour ajouter ce point dans OpenStreetMap, vous devez sélectionner l’outil de dessin, et double-cliquer au-dessus du point 030 dans la fenêtre de votre carte. Cela va créer un point. Puis allez dans le menu «Attributs», et trouvez l’attribut pour l’école. Entrez le nom de l’école et cliquez sur «Appliquez les attributs». Faites de même pour ajouter des lignes et des polygones.

Balises

  • Lorsque vous dessinez un point, une ligne ou une forme, vous avez défini son emplacement, mais pas les informations sur ce qu’il est. En d’autres termes, nous savons il est, mais pas ce qu’il est. Jusqu’à maintenant, nous avons utilisé les éléments dans le menu «Attributs» pour définir ce qu’il est. La façon dont OpenStreetMap sait ce qu’est un objet se fait à l’aide d’attributs.

  • Un attribut est une étiquette que vous pouvez mettre sur quelque chose. Par exemple, si je dessine un carré, c’est seulement un carré. Mais ensuite je lui ajoute plusieurs attributs qui décrivent ce que c’est : c’est un bâtiment, le nom du bâtiment est «Menara Thamrin», le bâtiment est de 16 niveaux en hauteur.

  • Vous pouvez ajouter autant d’attributs que vous souhaitez à un objet. Les attributs sont enregistrés en tant que paires de texte, appelées les clés et valeurs. Dans OpenStreetMap, les attributs décrits ci-dessus serait en fait :

    building = yes, name = Menara Thamrin, building:levels = 16

  • Si vous sélectionnez un objet dans JOSM, vous pouvez voir tous les attributs qui lui sont attribués à partir du panneau «Propriétés» sur la droite.

Éditer les attributs

Vous pouvez ajouter, modifier et supprimer ces attributs dans ce panneau. Cependant, les attributs sont traditionnellement en anglais. Il est souvent préférable d’utiliser le menu «Attributs». Lorsque vous ajoutez ou modifiez des étiquettes, telles que «route principale» au lieu de «sentier», le style change en fonction de l’étiquette.

Pour modifier un objet existant :

  • Sélectionnez-le.

  • Ensuite, vous pouvez éditer les attributs de l’une des deux manières suivantes:

    1. Vous pouvez utiliser le Menu des attributs pour ouvrir un formulaire et modifier les informations

    2. Vous pouvez éditer les attributs directement dans la fenêtre «Propriétés» sur la droite.

Erreur courante: ajouter des attributs aux nœuds d’un objet au lieu de les ajouter à des lignes ou des polygones

Lorsque vous ajoutez des balises à un nœud, vous sélectionnez le nœud, puis ajoutez vos attributs (ou utilisez le menu «Attributs»). Lorsque vous voulez ajouter des attributs à une ligne ou un polygone, il est important que vous sélectionniez la ligne, et non les noeuds qui composent cette ligne.

Une erreur courante consiste à utiliser l’outil de sélection de JOSM pour tracer un cadre autour d’un objet, ce qui a pour effet de sélectionner à la fois la ligne ET les nœuds qui la composent. Lorsque vous ajoutez les attributs, ceux-ci sont alors ajoutés et à la ligne et aux nœuds qui la composent. Assurez-vous de ne sélectionner que les *lignes** lorsque vous souhaitez leur ajouter des attributs.

Vous pouvez trouver plus d’information sur les attributs et les presets dans le guide intermédiaire, «Chapitre 4: XML et attributs JOSM».

Télécharger les modifications

Après avoir effectué quelques changements pour améliorer la carte, nous allons enregistrer ces modifications dans la base OpenStreetMap. Pour enregistrer les modifications, nous devons être connecté à Internet, parce que nous allons téléverser les modifications vers la base OpenStreetMap.

  • Cliquez sur «Fichier» dans le menu du haut, puis cliquez sur «Envoyer». Ceci va ouvrir la fenêtre de téléchargement. Vous pouvez accéder à cette fenêtre en cliquant simplement sur le bouton de téléchargement, illustré ici:

  • La fenêtre qui apparaît affiche la liste des objets que vous ajoutez et les objets que vous modifiez ou supprimez. Dans la boîte en bas de la fenêtre, vous êtes invité à fournir un commentaire sur les modifications que vous avez apportées. Entrez une description de vos modifications. Dans un contexte collaboratif comme OpenStreetMap, il est important de décrire de façon générale l’objet de ces ajouts, modifications et suppressions.

  • Cliquez sur «Télécharger les modifications».

  • Si c’est la première fois que vous apportez des modifications dans OpenStreetMap à partir de JOSM, on vous demandera de fournir votre nom d’utilisateur et votre mot de passe que vous avez créé précédemment.

  • Saisissez-les dans la fenêtre qui apparaît. Si vous cochez la case dans cette fenêtre, votre nom d’utilisateur et votre mot de passe seront sauvegardés et vous n’aurez pas besoin de les entrer à nouveau à l’avenir. Cliquez sur «Authentification».

  • Vous devrez attendre quelques secondes pour que vos modifications soient transférées. Et voilà! Vous avez fait votre première modification à OpenStreetMap. Vous pouvez continuer à éditer pour ajouter tous vos points si vous le souhaitez. Assurez-vous toujours de téléverser vos modifications avant de fermer JOSM.

Voir vos modifications sur la carte

  • Ouvrez votre navigateur Internet et allez à http://openstreetmap.org/

  • Déplacez la carte vers la zone que vous avez modifiée.

  • Vous devriez voir vos modifications apparaitre maintenant sur la carte! Si vous ne les voyez pas, essayez d’appuyer sur «CTRL + R» pour actualiser la page Web. Parfois, la carte ne se met pas à jour correctement et doit être rechargée.

  • Que faire si vous ne voyez pas vos modifications ? Ne vous inquiétez pas. Ça peut prendre plusieurs minutes avant que les changements apparaissent sur la carte. En outre, vérifiez vos ajouts dans JOSM pour vous assurer que vous les avez ajoutés correctement. Une bonne règle générale: si une icône est associé à votre point dans JOSM, alors il devrait être vu sur la carte principale sur le site OpenStreetMap.

Enregistrement des fichiers OSM

Parfois, après avoir téléchargé des données OSM, vous voulez les enregistrer localement, par exemple pour pouvoir les éditer sans connexion Internet, puis téléverser les modifications plus tard quand vous avez de nouveau accès à Internet.

  • Pour enregistrer un fichier OSM, assurez-vous que c’est le calque actif dans le panneau «Calques». Cliquez sur «Fichier» dans le menu du haut, puis cliquez sur «Enregistrer». Choisissez un emplacement pour le fichier et donnez-lui un nom. Vous pouvez également enregistrer en cliquant sur ce bouton :

  • Vous pouvez maintenant fermer JOSM et vos données seront sauvegardées. Lorsque vous voulez accéder au fichier à nouveau, il suffit d’ouvrir JOSM, aller au menu «Fichier», et cliquer sur «Ouvrir».

Résumé

Maintenant que vous avez vu comment ajouter des données à la base OpenStreetMap, quelle est la prochaine étape ? Rappelez-vous que les cartes OSM s’améliorent en permanence. Chacun des changements que vous apportez à la carte participe à l’améliorer avec le temps. Et, de même que vous pouvez améliorer le leur, les autres contributeurs peuvent améliorer votre travail.

Dans le dernier chapitre, nous allons mettre JOSM de côté pour examiner certains projects intéressants bâtis sur les données d’OpenStreetMap, et voir comment vous pouvez continuez votre apprentissage.

CC0
Official HOT OSM learning materials