Premiers pas avec JOSM

Dans ce chapitre, nous allons voir pas à pas comment télécharger et installer JOSM, l’éditeur d’OpenStreetMap en Java. Nous allons aussi changer quelques paramètres pour que JOSM soit plus facile à utiliser. Ensuite nous allons télécharger une carte de test, qui va nous permettre d’apprendre les rudiments du logiciel. Vous vous souvenez quand vous avez dû tracer la carte de votre ville ou village dans le chapitre 1 ? A la fin de ce chapitre, nous allons de nouveau en tracer la carte, mais cette fois sur l’ordinateur. Vous aurez alors une bonne vue d’ensemble de la création de carte avec JOSM.

Télécharger JOSM

Si vous avez une copie de JOSM sur un CD ou une clé USB, vous pouvez directement passer à la section 2, «Installer JOSM».

  • Si vous n’avez pas encore JOSM, ou si vous voulez mettre à jour votre version, lancer votre navigateur Internet — ce peut être Firefox, Chrome, Opera, ou Internet Explorer.
  • Dans la barre d’adresse en haut de la fenêtre, entrez le texte suivant puis appuyez sur entrée: josm.openstreetmap.de
  • Vous pouvez aussi trouver ce site en cherchant «JOSM» dans un moteur de recherche
  • Le site doit ressembler à ça:

  • Si vous utilisez Windows, cliquez sur le lien «Installeur Windows». Si vous avez un autre système d’exploitation, cliquez sur le lien adéquat. Le téléchargement devrait commencer. Dans ce chapitre, nous allons voir la procédure pour Windows, mais les instructions sont les mêmes pour les autres systèmes d’exploitation.

Installer JOSM

  • Si Java n’est pas installé sur votre ordinateur, l’installation va échouer. Si c’est le cas, essayez de télécharger et installer Java. Vous pouvez le télécharger ici: http://www.java.com/fr/download/
  • Localiser l’installeur JOSM sur votre ordinateur. Double-cliquez dessus pour lancer l’installation.
  • Cliquez sur «OK», puis «Suivant», «J’accepte», et enfin «Installer». Quand l’installation est finie, cliquez sur «Finir» pour lancer JOSM pour la première fois. A l’avenir, pour lancer JOSM, utilisez le menu Lancement dans le coin en bas à gauche de votre ordinateur, et sélectionnez le programme JOSM.
  • Si une fenêtre vous propose de mettre à jour le logiciel, ce n’est pas la peine puisque vous venez d’installer la dernière version. Cliquez sur le bouton «Annuler». Si vous ne voulez plus voir ce message, cochez la case à côté du bouton «Annuler» avant d’appuyer.
  • Quand JOSM est lancé, voici à quoi il ressemble:

Changer les paramètres de JOSM

Avant de commencer à l’utiliser, on va changer quelques paramètres qui vont rendre son utilisation plus facile. Pour cela, cliquez sur «Modifier» dans la barre de menu du haut, puis choisissez «Préférences».

Ajouter des modèles d’attributs

Si vous avez un fichier qui doit être ajouté aux modèles d’attributs, c’est le moment de l’utiliser. Par exemple, un tel fichier pourrait être nommé «buildings.xml».

  • Toujours dans la fenêtre des préférences, cliquez sur l’icône qui ressemble à une grille.

  • Cliquez sur l’onglet «Modèles d’attributs» en haut de la fenêtre.
  • Cliquez sur le bouton «+» en haut à droite de la fenêtre.
  • Cliquez sur le bouton qui ressemble à un dossier, à droite du deuxième champ. Naviguez jusqu’au fichier que vous voulez ajouter, par exemple «buildings.xml».
  • Cliquez sur «OK».

Ajouter le greffon Walking Papers

Plus loin dans ce guide, nous allons apprendre à utiliser un outil appelé «Walking Papers», qui nous permettra d’imprimer la carte d’une zone, pour tracer dessus et prendre des notes, et enfin la charger comme arrière-plan dans JOSM. Ceci nous permettra d’ajouter nos dessins et nos notes dans OpenStreetMap. Nous allons donc ajouter maintenant le greffon Walking Papers.

  • Si vous avez fermé la fenêtre des préférences, vous pouvez l’ouvrir à nouveau via le menu «Modifier», en choisissant «Préférences».
  • Sur la partie gauche, cliquez sur l’icône qui ressemble à une prise.

  • Cliquez sur «Télécharger la liste». La liste des greffons disponibles va être téléchargée, et devrait apparaître dans la fenêtre.
  • Dans le champ de recherche en haut de la fenêtre, tapez «walking». Seuls les greffons ayant «walking» dans le titre devraient maintenant apparaître.
  • Cochez la case à côté du plugin «walkingpapers», et appuyez sur «Valider» en bas de la fenêtre.
  • Le greffon Walking Papers va maintenant être téléchargé et installé.

Changer la langue

JOSM a été traduit dans de nombreuses langues. S’il a été traduit dans votre langue, vous pouvez l’activer via les préférences.

  • Si vous avez fermé la fenêtre des préférences, vous pouvez l’ouvrir via le menu «Modifier» puis «Préférences».
  • Sur la partie gauche de la fenêtre, cliquez sur l’icône avec un rouleau et un pot de peinture.
  • Cliquez, en haut de la fenêtre, sur l’onglet «Apparence».
  • Choisissez votre langue dans le menu déroulant à gauche du mot «Langue».
  • Cliquez sur «Valider»

  • Il faut maintenant relancer JOSM pour que vos modifications soient prises en compte. Via le menu «Fichier» de la barre du haut, choisissez «Quitter».
  • Vous pouvez relancer JOSM via le menu «Démarrer», dans le coin en bas à gauche de votre écran. Localisez JOSM et cliquez dessus pour le lancer.

Les bases du tracé avec JOSM

  • Commençons par télécharger une carte OSM de test que nous allons utiliser pour apprendre les rudiments de JOSM. Notez que ceci n’est pas une carte réelle, et que donc nous n’allons pas ajouter nos modifications à OpenStreetMap pour le moment.
  • Si votre instructeur a mis des fichiers à votre disposition, vous avez certainement déjà le fichier dont nous aurons besoin, nommé «sample.osm».
  • Si ce n’est pas le cas, vous pouvez le télécharger ici : sample.osm

  • Maintenant, ouvrons le fichier dans JOSM. Ouvrez JOSM. Cliquez sur le bouton «Ouvrir», dans le coin en haut à gauche.

  • Naviguez jusqu’au fichier «sample.osm», sélectionnez-le, puis cliquez sur «Ouvrir».
  • Vous devriez maintenant voir une carte similaire à:

Opérations de base

  • Pour déplacer la carte de droite à gauche ou de haut en bas, utilisez le bouton droit de votre souris, que vous devez laissez appuyé tout en déplaçant votre souris.
  • Il y a plusieurs façons de zoomer ou dézoomer la carte. Si vous avez une molette sur votre souris, vous pouvez l’utiliser. Sinon, vous pouvez utiliser le curseur dans le coin en haut à gauche de la carte. Déplacer la barre vers la gauche ou vers la droite avec votre souris pour zoomer ou dézoomer.

  • Prenez le temps de regarder la carte de test. Notez les différents types d’objets: il y a une rivière, une forêt, quelques bâtiments, des routes, et quelques magasins. Pour sélectionner un objet, faites un clic gauche dessus avec votre souris.

Points, lignes et polygones

  • En cliquant sur les différents objets de la carte, notez qu’il y a trois types d’objets: des points, des lignes et des polygones.
  • Les points sont des lieux simples, représentés par des symboles. Dans notre carte d’exemple, nous avons deux points: une boutique de vêtements et un marché. La boutique de vêtements est représentée par une image de maillot et le marché, par un panier de courses.
  • Il y a aussi des lignes sur la carte, qui représentent des routes. Si vous regardez attentivement vous remarquerez que les lignes contiennent des points. Aucune information et aucun symbole n’est associé avec ces points: leur rôle est de déterminer le tracé de la ligne.
  • Enfin, il y a différents polygones, qui représentent plusieurs lieux: une forêt, une rivière, et des bâtiments. Un polygone représente généralement une aire, par exemple un champ ou un bâtiment. Le polygone est en fait une ligne avec une caractéristique notable: dans le cas d’un polygone, la ligne commence et finit sur le même point.
  • Vous avez peut-être remarqué la fenêtre «Attributs» qui apparaît sur la droite quand vous sélectionnez un objet. Celle-ci liste ce qu’on appelle les tags. Les tags sont associés un point, une ligne ou un polygone, et permettent de les définir. Nous en apprendrons un peu plus sur les tags dans le chapitre 7, «Édition avancée avec JOSM». Pour le moment, retenez que les tags servent à déterminer si un objet est une forêt, une rivière, un bâtiment, ou autre chose.
  • Pensez au cartes dessinées à la main, est-ce qu’on utilise pas là aussi des points, des lignes et des polygones ? Quels lieux peuvent être représentés par des points ? par des lignes ? par des polygones ?

Modifier les objets

  • Sélectionnez la forêt qui est sur la gauche de la carte. Faites bien attention de cliquer sur la ligne qui entoure la forêt, et pas sur un des points qui la constituent. En maintenant votre clic droit enfoncé et en déplaçant votre souris, vous devriez être capable de changer la forêt de position.
  • Cliquez maintenant sur un des points constituant le polygone de la forêt. À l’aide de votre souris, en maintenant le clic gauche enfoncé, vous devriez pouvoir déplacer ce point. C’est la façon de faire si vous avez besoin de changer la forme d’un polygone, ou tout simplement pour changer la position d’un point.

Tracer

Tout à gauche de la fenêtre de JOSM, il y a une barre d’outils. Une partie de ces boutons permettent d’ouvrir des fenêtres à droite qui affichent des informations supplémentaires sur la carte. Mais les boutons qui nous intéressent pour le moment sont en haut de cette barre d’outils. Ces boutons permettent de définir ce que vous pouvez faire avec votre souris.

Les quatre boutons du haut sont les plus importants. Ils vous permettent de:

  • Sélectionner
  • Tracer
  • Zoomer
  • Effacer

  • Jusqu’à présent, vous avez utilisé l’outil de sélection, qui ressemble à ceci:

  • Avant de commencer à tracer, assurez-vous que rien n’est sélectionné. Pour cela, toujours avec l’outil de sélection, cliquez dans une zone vide de la carte.
  • Vous pouvez maintenant cliquer sur le deuxième bouton, celui pour tracer.

  • Dans une zone vide de la carte, double-cliquez avec le bouton gauche de votre souris. Vous venez de créer un point.
  • Pour tracer une ligne, faites un simple clic avec votre souris. Déplacez votre souris et cliquez de nouveau. Continuez jusqu’à que vous ayez obtenu le résultat souhaité. Pour finir la ligne, double-cliquez avec votre souris.
  • Le procédé est le même pour tracer un polygone, mais vous devez finir le polygone en double-cliquant sur le premier point de la ligne.

Utiliser les modèles d’attributs

Nous savons désormais comment tracer des points, des lignes et des polygones, mais pour l’instant nous n’avons pas défini ce qu’ils représentent. Nous voulons être capable de dire qu’un point est une boutique, une école, ou autre chose, et de même si nos polygones sont des champs, des bâtiments, ou autre chose.

  • Dans la barre d’outils à gauche, cliquez de nouveau sur l’outil de sélection.

  • Sélectionnez un des objets que vous venez de tracer. Dans le menu du haut, cliquez sur «Attributs». Déplacer votre souris dans les sous-menus jusqu’à trouver le type de lieu que vous souhaitez.
  • Après avoir sélectionné un modèle d’attributs, une fenêtre devrait s’ouvrir pour vous permettre d’ajouter des informations. Tous les champs ne sont pas obligatoires, mais vous voudrez certainement ajouter les plus importants, par exemple le nom de votre lieu.
  • Quand vous avez renseigné toutes les informations voulues, appuyer sur «Appliquer les attributs». Si tout s’est bien passé, votre point, ligne ou polygone devrait changer de couleur ou afficher un symbole. C’est parce que vous avez maintenant défini de quoi il s’agit.

Tracer votre carte

C’est le moment de tracer une carte pour mettre en pratique ce que l’on vient d’apprendre. Vous pouvez par exemple tracer la carte que vous aviez dessiné dans le chapitre 1.

  • À l’aide du bouton droit de votre souris, déplacez-vous dans une zone de la carte totalement vide.
  • Utilisé l’outil de tracé pour créer des points, des lignes et des polygones. N’oubliez pas de définir les objets en utilisant le menu «Attributs».
  • Quand vous aurez fini, vous devriez avoir une carte similaire à celle que nous avons chargée avec le fichier «sample.osm».

En résumé

Excellent ! Si tout s’est bien passé, vous avez appris comment installer JOSM sur votre ordinateur, et vous connaissez maintenant les outils de base pour tracer une carte. Dans les deux prochains chapitres, vous apprendrez à utiliser un GPS et des Walking Papers pour tracer la carte de votre ville ou de votre village. Dans le chapitre 6, nous retournerons sur JOSM pour utiliser les informations récoltées, et les ajouter à OpenStreetMap.

CC0
Official HOT OSM learning materials